UFC-Que Choisir Val-de-Seine

Traitement des litiges

ATTENTION !

NOUS TRAITONS SEULEMENT LES LITIGES DE

CONSOMMATION

 

Nous ne traitons pas :

– les litiges du droit de la famille (divorce, héritage…), du droit du travail, du droit fiscal ,et , les conflits avec l’administration publique
– les relations entre professionnels ou les relations entre particuliers
– les litiges déjà soumis à un avocat ou à une protection juridique, ou pour lesquels une procédure judiciaire est déjà en cours

 

Que faire face à un litige de consommation ?

– Adresser à votre adversaire une lettre  par courrier recommandé avec accusé de réception rappelant l’historique de votre conflit et vos attentes
– Conserver précieusement une copie de la lettre envoyée en recommandé avec accusé de réception et l’avis d’accusé de réception

 

En l’absence de solution :

– Constituer votre dossier concernant le désaccord. Il doit contenir toutes les pièces relatives à l’affaire :

  • contrat avec le professionnel, devis
  • factures, acomptes, arrhes
  • échanges de correspondance (lettres, mails), accusés de réception
  • photographies éventuelles
  • et tout élément qui vous paraîtrait utile.

Nous attirons particulièrement votre attention sur la nécessité de fournir un dossier concis et suffisamment complet pour que nous puissions envisager d’intervenir.

– puis, compte tenu des circonstances actuelles,

nous adresser votre litige par courriel à contact@valdeseine.ufcquechoisir.fr

ou

nous le soumettre directement en ligne en cliquant ici

ou

nous rencontrer.  Nos permanences litiges sur sites sont temporairement fermées.Pour en savoir plus cliquez ici

Pour toute demande d’information, merci de privilégier le contact par courriel à contact@valdeseine.ufcquechoisir.fr

 

Quel sera notre rôle ?

– Des conseillers bénévoles seront susceptibles de vous contacter pour compléter les informations nécessaires au traitement de votre litige, et, pour  ainsi vous guider et vous conseiller au préalable dans vos démarches après analyse de votre dossier.

– L’argumentation développée par l’association dans ses interventions se base sur les documents que vous fournissez à l’association, et, sur la sincérité de vos déclarations.

 

Conformément à la loi, la prise en charge d’un litige nécessite, une adhésion à l’association de 30 €, en cours de validité.

Un supplément de 5 €  vous sera  demandé par le conseiller litiges lors de votre consultation  pour la prise en charge du premier courrier postal envoyé en recommandé .

La cotisation n’est pas la contrepartie d’un service rendu mais une contribution au fonctionnement de l’association.

Partagez cet article avec vos amis...